1/1

« C'est l'obscurité, ce n'est pas le noir qui enserre les temps qui courent. Le noir, au contraire, nous aide à chercher ce qui pourrait nous rappeler le monde vivant. Celui que nous avons connu dans l'enfance quand tout se colorait, pensions-nous, à jamais.

Quelque chose, peut-être, de l'ancienne étrangeté. Des traces de la chose invisible, ce tremblement de mystère vieux comme le monde que la peinture donnerait à voir,

toujours, comme pour la première fois »

extraits du Cahier du Refuge n° 270, Alain Veinstein.

Alain Veinstein, ce jour-là plus tard, corps en dessous, une seule fois, un jour, violante, l’introduction de la pelle… ÉCRIT donné des années 70 à maintenant, de poèmes de romans de textes, lectures qui nous font le reconnaître.

 

Alain Veinstein, les nuits magnétiques, surpris par la nuit, le goût du jour, devine qui vient dîner, du jour au lendemain. RADIOPHONIQUE est des années 70 à la quatorzième année du millénaire un temps pour dire sa politesse sur les ondes et France Culture en particulier, bonsoir. 

 

Aujourd’hui, c’est sur les murs des galeries : à Paris, à Poncé, à Marseille, que nous le regardons. PHYSIQUE les œuvres du jeune artiste Alain Veinstein. C'’est sur papier. Aux noirs, aux couleurs c'est devant notre corps que ce placeront les encres les acryliques les fusains. Aux pinceaux, aux crayons, aux bâtons ce que nous regarderons à Nîmes.

 

Du 05/04 aux 05/05 2019

pointtopoint galerie

Vernissage vendredi 5 avril 2019 de 18 à 21 heures aux 2+2 place de la Calade. Nîmes France.

Liens (clique sur les mots)

> Syntone entretien 14 novembre 2014 C’était les nuits radiophoniques

> Face à la nuit extrait poème 

> Du jour sans lendemain

> Expoosition papiers peints Galerie La forest divine

> Papiers Peints catalogue 2017

Papiers noirs

> Exposition papiers noirs, la vieille charité Marseille

> Alain Veirnstein wikipédia

> Galerie Point to Point

  • Icône social Instagram
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Vimeo sociale Icône
  • YouTube Social  Icon